Ministère de la Communication , Porte-Parole du Gouvernement.

Sceau de Republique Gabonaise

TELEVISION NUMERIQUE TERRESTRE (TNT)

Logo

Le Ministre de l’Economie Numérique, de la Communication et de la Poste, Monsieur Pastor NGOUA N’NEME, entouré de ses collaborateurs, a reçu en audience le mercredi 16 avril 2014, une délégation d’hommes d’affaires européens et américains.


Constitués en consortium représentant des groupes industriels du Canada, de la Norvège, d’Espagne, d’Allemagne et de Serbie, ces hommes d’affaires ont présenté au Ministre leur offre d’accompagnement du Gabon dans la réalisation du projet d’implémentation de la Télévision Numérique de Terre (TNT), contenu dans le programme Gabon Numérique du Plan Stratégique Gabon Emergent.


Dans le cadre du plan Gabon  Numérique, le Gouvernement envisage le basculement de l’analogique au tout numérique dès le 17 juin 2015, date butoir fixée par l’Union Internationale des Télécommunications; d’où l’urgence de trouver des partenaires pour atteindre cet objectif.


Dans son propos de bienvenue, le Ministre a tenu à préciser que le Gabon attend de meilleures offres aux meilleurs coûts, pour choisir l’opérateur qui devra réaliser ce projet.


Accompagnés de l’Ambassadeur de Serbie au Gabon, Son Excellence Monsieur Danilo MICIE, le groupe d’experts en TNT a rassuré le membre du Gouvernement sur sa capacité et sa disponibilité à accompagner le Gabon dans l’implémentation de la TNT, tout en l’assurant de la possibilité de préfinancer l’opération, pour un coût global estimé à une centaine de millions d’euros.


Toutefois, les membres du consortium sollicitent les garanties du Gouvernement gabonais et la signature d’un avant-contrat, pour permettre à chaque partie de peaufiner, et de finaliser les termes de cet éventuel partenariat.


Les conditions techniques de cette collaboration éventuelle  devraient être examinées au cours d’une séance de travail entre les experts TNT du Ministère, et les fournisseurs de l’offre d’accompagnement à ce programme.


Il convient de souligner qu’avant ce consortium, le Gabon était déjà en négociation avec un groupe d’hommes d’affaires chinois de STARTIMES, pour l’implémentation de ce système. Il va falloir agir vite et prendre de bonnes décisions, 2015 n’étant plus bien loin.
AP/DGCOM.

Modifié : 20 / 08 / 2014


En Haut